Métamots : les meilleurs alliés SEO du cocon sémantique !

Paire de chaussures

Comment se positionner avec succès sur une requête cible grâce à un ensemble de lexies ?

Les métamots désignent un groupement de termes — ou lexies — qui forment ensemble l’essence sémantique d’un corpus donné. Le cocon sémantique constitue quant à lui un mode d’organisation des contenus d’un site internet basé sur une architecture en silos, détenant une cohérence sémantique et un maillage interne bien spécifiques. Or, il peut s’avérer très intéressant de combiner ces deux concepts au sein d’une même stratégie SEO pour bien se positionner sur une requête visée.

Comment appréhender la notion de métamots ?

Le concept de métamot ne va pas de soi et il est parfois difficile de se le représenter. Son fondateur Christian Méline le définit comme étant « une empreinte permettant à des moteurs d’identifier [qu’une] page est pertinente à se positionner sur une requête précise ».
Cette empreinte est constituée d’une liste de lexies, termes qui contribuent à former l’essence sémantique du corpus associé à une requête précise. Par exemple, le métamot relatif à la requête « nougatine » comprend entre autres les lexies suivantes : « maison », « recette », « amandes », « caramel », « beurre », « cuisine », « ingrédients », « crème », « pâte », « lait », « pâtisserie » et « conservation ».
Il ne s’agit donc pas ici du traditionnel champ lexical, de cooccurrences ou encore d’un ensemble de synonymes de la requête de départ, même si certains d’entre eux peuvent parfois faire partie d’un métamot.
La subtilité du métamot réside dans le fait qu’il permet non seulement de comprendre le sens des termes de la requête, mais également l’intention (souvent implicite) de l’internaute. Ainsi nous comprenons que l’intention sous-jacente identifiée par le moteur pour la requête « nougatine » est la recherche de la recette de la nougatine, et non de ses modes de commercialisation par exemple.

Quels peuvent être les avantages de l’utilisation des métamots dans la cadre d’une stratégie SEO ? Ces derniers vous permettent notamment d’ :

  • optimiser vos contenus on-site en déterminant quelles lexies ajouter (et combien de fois) ou supprimer au sein d’un texte
  • évaluer la proximité existant entre différentes lexies afin d’optimiser le glissement sémantique opéré entre les pages de votre site
  • éviter de transmettre aux moteurs de recherche des signaux contradictoires en utilisant des termes « ennemis » susceptibles de brouiller le sens ou le contexte du contenu concerné
  • élaborer des cocons sémantiques encore plus performants.

Cocon sémantique : optez pour une solution SEO pensée pour les internautes !

Le cocon sémantique, concept mis au point par Laurent Bourelly, désigne une architecture de site internet constituée de silos thématiques étanches et cohérents sur le plan sémantique, et dotée d’une technique de maillage interne bien précise.

La grande particularité du cocon sémantique est que son arborescence est élaborée à partir des requêtes et des émotions/intentions/volontés de l’utilisateur… Or les métamots sont également identifiés à partir des résultats de requêtes des internautes : métamots et cocon sémantique s’articulent donc autour d’une même réalité et c’est pourquoi il peut s’avérer très intéressant de les combiner.

Comment combiner efficacement cocon sémantique et métamots ?

Les métamots peuvent constituer des éléments clés lors de l’élaboration d’un cocon sémantique. Il existe deux façons de faire que Christian Méline qualifie de mode actif et de mode passif :

  • Mode passif : construire dans un premier temps le cocon sémantique de manière organique (sans l’aide d’un logiciel) puis identifier les mots-clés propres à chaque page et procéder enfin à l’enrichissement de chaque article en injectant les métamots aux contenus déjà élaborés.
  • Mode actif : identifier le plus de métamots possible en relation avec la requête cible puis confier à un logiciel le soin de construire le cocon sémantique à partir des métamots identifiés et ainsi viser de meilleurs glissements sémantiques entre les différents chaînons du cocon.

Ces deux approches permettent de réaliser des cocons plus cohérents et plus riches sur le plan sémantique, tout en évitant d’envoyer aux moteurs de recherche des signaux contradictoires qui pourraient altérer leur référencement.

3 catégories de lexies à ne pas confondre !

Si l’on entre un peu plus avant dans la constitution d’un métamot, on découvre que les différentes lexies qui le composent peuvent appartenir à trois catégories différentes. Il s’agit des lexies omniprésentes, qui peuvent parfois être des cooccurrences et qui sont incontournables ; des lexies déterminantes permettant véritablement de reformer l’empreinte qui orientera efficacement les moteurs ; enfin d’autres lexies qui sont optionnelles et peuvent être utilisées avec modération.

Lucie Laval

Lucie Laval

Rédactrice Freelance chez SEOmantique.fr
Rédactrice web et traductrice (Anglais - Espagnol), fondatrice de Contentactic.
Lucie Laval

Les derniers articles par Lucie Laval (tout voir)

Spread the love
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •